mardi 19 août 2014

Carnet de voyage normand #5

Jour #8
St Jean le Thomas. Le Mont St Michel et sa baie à sec (tout petit dans le font à gauche). Un paysage de désert et de lune. Des coquillages brisés. Edification d'un énième château de sable. Des dessins de Bouddha comme une surprise, derrière un rocher tout noir.





Un peu plus loin, la plage des Genêts.
Gabrielle prend possession des constructions délaissées.
Le soleil se couche, le Mont St Michel veille toujours à l'horizon.
 


lundi 18 août 2014

Carnet de voyage normand #4

Jour #5
Direction le Port du Lude. La balade préférée de la Grand-Mère de Gabrielle.
Malgré des difficultés pour marcher, elle a chaussé ses bâtons pour nous faire découvrir un joli sentier dans les bois au bord d'une petite rivière. Odeur de sous-bois, fougères et mûres à foison. L'arrivée sur la plage de galets est magique. Petite récolte de bigorneaux dans les rochers pour l'apéro.




Jour #6
Pluie, vent. Pas une journée qui donne envie de sortir. Benoit nous pousse jusqu'au port de Granville. Les couleurs sont splendides.


dimanche 17 août 2014

Carnet de voyage normand # 3 / la pêche à pied

Jour # 4 et jour #7
Mes plus belles expériences normandes. Deux épisodes de pêches à pied. Alors que Benoit comme moi étions totalement débutants.
Le premier jour, malgré une pêche nulle (2 coques au final après 2 heures les pieds dans l'eau) nous avons adoré barboter dans l'immensité du sable mouillé et silencieux.
C'est tout un monde de découverte qui s'ouvre à nous, comme si on pouvait regarder le fond de la mer sans équipement de plongée. Gabrielle; la plus jeune pêcheuse présente, a adoré inspecter, gratouiller, ramasser des spécimens de coquillages vides dans son petit panier.




























Un peu déçus de notre précédent score, nous avons attendu le beau temps et les précieux conseils de notre cousine Annie pour retourner à l'assaut.
Nous avons savouré pleinement le silence religieux des pêcheurs, la beauté inouïe du  paysage, et le caractère éphémère que la marée donne à ce moment suspendu... Quelle excitation aussi ! Des palourdes, des coques, 2 praires. C'est la première fois que je mange le fruit de mon effort et que j'apprécie vraiment le goût des fruits de mer.








Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Nous suivre par mail